Association de jeux de rôles (Cannes)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 RELIGION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
titou
Chuuuuut !... Le niveau caché dans le niveau caché dans le niveau caché du forum pas caché...


Nombre de messages : 1577
Age : 44
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: RELIGION   Lun 29 Aoû 2011 - 12:13

Je poste une info sur les principaux textes de la religion en pratique dans la cité de Phénice. La religion du phénix est très importante, elle est le vecteur de l'espoir des phéniciens. Vos personnages connaissent les grandes lignes de la religion du phénix car ils ont tous assisté à des cérémonies de quartier ou lors du grand rassemblement annuel de l'éveil de Phénice qui a lieu dans la coulée spirituelle. Il vous appartient de choisir qu'elle est le degré de pratique religieuse de votre futur personnage, peu pratiquant, pratiquant modéré, fervant pratiquant ou pratiquant fanatique (peu recommandé par le MJ).

Le mythe fondateur du culte du Phénix

«[justify] Lorsque les Ténèbres s’abattirent sur le monde, Solaar rassembla ses forces pour sauver l’humanité. A un enfant, il donna sa puissance et son pouvoir pour mener l’humanité vers Sa Lumière. Ecoutez son chemin des Cieux à la Terre, des Ténèbres à la Lumière, de la Chair à l’Essence… »
« Lorsque le jour fut venu pour le Fils de Solaar d’accomplir sa destinée, Myrkaln lui montra le chemin du mont Vulc. Armée de l’Epée de Cristal et du Bouclier de Lumière, il pénétra dans les entrailles de la terre brûlante où dormait Nux la Dévoreuse, l’amante de l’Apocalyspe,… »
« Par ce geste, il purgea la terre de la semence maudite de Nux. Par son sacrifice, il apaisa Vulc pour en faire une source de Vie. Alors Solaar lui offrit le Salut et son âme flamboyante émergea pour se déployer en un magnifique Phénix qui s’éleva pour rejoindre son père. Dans son ascension, il baigna ses six enfants pour les purifier et leur montrer le chemin du salut. »

Histoire de l'Avant par le dogme du culte du Phénix

« Ô, fils de la lumière nés pendant les temps obscurs, écoutez les terribles légendes de l’Avant. Le monde n’a pas toujours été sombre et dangereux. Il existait un temps bienheureux, un temps appelé l’Avant, ou l’homme avait domestiqué la nature, où Sombre-Terre s’appelait Terre. La race humaine était nombreuse : comme les rats de nos égouts, les fourmis de nos greniers. L’homme vivait dans de grandes tours de métal de verre, perpétuellement éclairées par les rayons du Grand Solaar et par les lumières qu’il savait reproduire à l’infini. La nuit n’existait pas. Tout était jour, clarté et chaleur.

« Au temps de l’Avant, l’homme se déplaçait dans des carrosses poussés par les puissants rayons de Solaar. Il pouvait même parler à tous par le biais de machines magiques. Mais en son cœur, mes enfants, il oublia le plus important. Il oublia qu’il était le fils de la lumière, l’enfant de Solaar. Ce faisant, il ouvrit son âme aux ténèbres. Et la punition fut terrible. Ecoutez bien et soyez à jamais marqués par les mots qui suivent.
«Elle fut d’abord seule, petite pierre noire perdue dans le ciel, avant-garde météorique, héraut des enfers noirs, passa près de la terre en sifflant et soufflant. Puis le reste de l’armée des Ténèbres s’avança en un seul front, plongeant dans l’air blessé comme le loup sur sa proie. Ce fut la panique, la fin des temps. Les habitants de l’Avant parlèrent des 4 météorites de l’Apocalyspe.
« Moi, je le sais, je le vois dans mes cauchemars : ce fut une pluie de pierres stellaires qui s’abattit. Des ondes de choc titanesques détruisirent les demeures du paradis. Les montagnes se soulevèrent en d’immenses pics rocheux et tranchants. Les mers se dressèrent en d’énormes raz de marée inondant tout sur leur passage. Le ciel s’ouvrit et vomit le feu noir cataclysmique. On raconte que ce feu noir dévora pendant plus de 7 mois un continent entier, qu’une mer disparut complètement en une minute, qu’une région s’ouvrit en deux, libérant les créatures infernales qui rôdent aujourd’hui encore dans les ténèbres. Rapidement, la lumière fut mangée par l’immense nuage de poussière qui s’amoncela dans les cieux. La planète devint Sombre-Terre. Le froid cruel et le vent cinglant s’emparèrent des terres et du ciel. Les plantes moururent en une année, les animaux en deux années, les poissons en trois ans. Seuls, les serpents, les rats, et les loups se multiplièrent. Mais, jeunes humains, pensez aux neuf milliards d’être humains, balayés par le Grand Cataclysme tels une limaille de fer soufflée par le vent. On dit que les pleurs de l’humanité auraient pu remplir le chaudron des enfers. Des montagnes de corps s’élevèrent, des ossuaires infinis couvrirent la planète, telles des plantes maudites. C’en était fini de la vie, de la joie et du bonheur. Une fine poussière blanche, ivoire des os de l’humanité se répandit : deuil éternel, linceul de notre planète.
« Pourtant, Solaar, dans sa grande miséricorde, eut pitié de l’homme. Il décida d’épargner ceux dont le cœur n’était pas empli de ténèbres et les guida dans la longue vallée de larmes qu’était devenu le monde. Le froid, la faim et la soif, les vapeurs et les poussières mortelles, les monstres issus des ténèbres, les fauves nécrophages, les fantômes et les goules semèrent des embûches terribles sur les pas chaotiques des survivants. Seuls quelques uns d’entre eux survécurent, les plus forts, les plus adroits et les plus attachés à la vie. L’espoir chevillé au corps, ils s’armèrent de la Vérité, du Courage, de l’Ordre, de la Sagesse, de la Purification, de la Foi, de l’Energie, de la Fertilité, de la Guérison, de la Force, du Feu et surtout de la Lumière.
Ce fut le temps des héros, des premiers marcheurs et de l’espoir. Solaar, que son nom soit sanctifié, ne pouvait pas nous laisser dans les griffes de la nuit éternelle. Il combattit les Ténèbres avec ardeur et perça en plusieurs endroits l’affreuse croûte noire qui isolait les survivants de ses rayons de puissance et de vie. En ces endroits bénis, source de lumière. Les survivants purent s’établirent et les premiers stallites s’élevèrent. C’est ainsi que l’humanité depuis survit dans le monde de Sombre-Terre. Sous la protection de Solaar, protégés par ses rayons, nous dressons en nos cœurs les armes de l’espoir et les boucliers de la foi pour de nouveau repartir à la conquête de notre monde. Certains hommes, les marcheurs continuent de parcourir les ruines du monde et le grand obscur à la recherche d’autres survivants, d’autres stallites. Saluons leur courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
RELIGION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu’est-ce que la religion averroïste ?
» UterPendragon, Chanoine Consultant en religion
» A propos de la religion dans les RR : brêve présentation
» La Lumière, une religion ? Ou pas
» La Religion aristotélicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Cercles :: Les jeux de rôle actuels :: Les jeux de rôle en stand-by pour le moment :: Dark Earth-
Sauter vers: